L'histoire du surf à Hossegor, landes.

Le nom Gascon d’Hossegor signifie la fosse, en relation au gouf de Capbreton qui est un canyon sous-marin situé en face d’Hossegor et Capbreton.

Les dimensions du gouf de Capbreton : 

Profondeur de 3 500 mètres
Longueur : 270 km
Largeur : 15 km

La localisation des spots de surf à Hossegor se situe de la plage sud à la plage des culs nus. Ses plages sont intégralement composées de sable fin.

Hossegor à été surfé pour la première fois dans les années 1950.

Jack Rott, pionnier du surf français à surfé les vagues d’hossegor en 1957. Il fut également le premier surfer Français.

Il surfe à l’époque une planche nommé ”le planky”, celle-ci est incurvé de petite taille pour surfer sur les vagues uniquement allongées.

En 1951, il découvre un reportage au cinéma sur l’attaque de Pearl -Harbour à Hawaii ou il aperçoit des militaires américains qui surfent des vagues.

En 1955, deux Californiens Peter Viertel et Dick Zanuck tournent un film à Biarritz et sont de passage à Hossegor.
Viertel, qui a cassé sa planche à Biarritz, la confie à réparer à à Georges Hennebutte artisan local, inventeur quelques année plus tard du leash.
Il autorise Rott à venir observer et mesurer la planche. Rott est artisan ébéniste de métier. Il utilisera ses connaissances artisanales pour fabriquer deux planches.

Au printemps 1957, Rott essai la planche à l’épi Nord d’Hossegor.
Du premier coup, il réussit à se lever et à surfer sur une vague jusqu’au bord.

Le démarrage du surf en France se met en place grâce à Jacky Rott et ses amis Georges Hennebutte, Joël de Rosnay et Michel Barland qui fondent le 1er club de surf en France (le Waikiki surf club) en 1959.

En relation au développement de la structuration des clubs de surf, les premiers surfeurs apparaissent sur la plage de la Gravière à Hossegor au milieu des années 60.

Hossegor est devenu un spot mythique dans les années 60-70.

Dans les années 70, un afflue massif de surfeurs venant de toute la France, de l’Europe et du monde entier venant profiter des magnifique vagues d’Hossegor n’est pas appréciée par les habitants d’Hossegor.

En 1980, la fédération française de surf a obtenu l’organisation des Championnats du Monde de surf amateurs à Hossegor.

En 1984, la Fédération Française de surf part de Biarritz et s’installe à Hossegor.

Durant la fin des années 80, la mode surf explose littéralement en Aquitaine surnommée ”la Californie de l’Europe” attirant surfeurs et amoureux du surf à Biarritz et à Hossegor.
Ses deux communes se partagent le titre de capitale du surf européenne.

La commune d’Hossegor à permis par la suite aux entreprises du monde de surf de bénéficier d’exonérations fiscales pour s’implanter sur la commune.

Le surf est devenu un atout économique local très important, il créa de nombreux emploi, boutiques, fabrication de matériel de surf, école de surf, formations liées au développement du surf…

En 2001 naissances des championnats du monde à Hossegor avec le quicksilver Pro France.

Hossegor à été médiatisé en 2001 avec les championnats du monde de surf professionnel.

En 2010, la Fédération Française de Surf se déplace une deuxième fois à la plage sud à Hossegor.

Les anciens locaux sont aujourd’hui occupés par le Hossegor surf club.

En 2014, la Fédération Française de surf organise les championnats de France à Hossegor afin de célébrer ses 50 ans d’existence.

En 2015 la Fédération Française de surf créé un nouveau Label : ville de Surf Hossegor. 

Hossegor, aujourd’hui, est devenu une plate-forme et une vitrine importante pour l’économie du surf.

Les plus grandes marques du monde du surf comme Rip Curl, Bilabong, Volcom, QuicksilverElles ce sont installés sur la commune de Soorts-Hossegor accompagné des familles australiennes et Américaines.

Autour du surf gravite un atout touristique et économique. Ce boom de la culture surf est créatrice d’emplois, les marques investissent dans les compétitions de surf qui se multiplient (championnat de France et du monde à Hossegor).

La création de l’EUROSIMA, firme qui réunit les entreprises du secteur des trois communes local Seignosse-Hossegor-Capbreton.